Index

les Vlemmings

Guillaume

Marianca

Cédric

Anouck

Ayla

les chevaux

les gîtes

cultures biologiques

contact

où nous trouvez

En biologie depuis 1979, le jour qu'ils sont arrivés en France, ils sont certifiés par Nature et Progrès, ensuite par Ecocert. Des années de pionniers et de galères, la technique et la connaissance pas au point, ils désespèrent régulièrement quand une récolte se perd suite aux parasites ou maladies. Le développement de la lutte intégrée et l'investissement dans les tunnels plastiques leur permet petit à petit de maîtriser leurs cultures.

De grand aide étaient les créateurs de Lima, Pierre Gevaert, et du GABSO, Marcel et Josée Verbruggen. Le premier pour le travail du sol et les autres pour le prêt de leur terre et l'assistance technique. Après les voisins bios de la vallée du Lot, Pierre et Simone Gravelle ont vraiment apporté leur connaissance du terrain et la pratique, les habitants de Clermont-Dessous et de Bazens ont aidé énormément par le prêt de machines et leurs explications!

D'abord ils se lancent dans les cultures peu coûteuses comme l'ail, les oignons, tomates de conserves, choux fleurs... Tout est de plein champ, mais face aux intempéries et la frustration de ne pouvoir rien faire au moment des pluies, ils décident d'acheter deux tunnels de 4 mètres de large et une vingtaine de mètres de long. Ils font revenir leurs plants et plu tard un essai de pleurotes qui échoue à cause de la santé de Guillaume qui ne supporte pas les spores. Après quelques attaques d'asthme, ils abondent cette culture.

Prix par le 'confort' de ces deux petits tunnels, ils achètent deux tunnels d'occasion de 8m x 70m, en plus chauffés, et se lancent dans la culture de tomates et de concombres. Tout est fait à la main, même le calibrage des tomates!

Le terrain étant très accidenté et après quelques années avec des problèmes d'eau, ils décident de chercher une autre propriété et de quitter les coteaux de Clermont-Dessous. Ils trouvent leur bonheur à Sainte Livrade sur Lot au bord du Lot.

Une ferme en prairie et en repos depuis plusieurs années suite au décès de l'exploitant précédent. Les problèmes d'eau sont résolus, les cultures plus ou moins maîtrisés, par contre un nouveau problème apparaît : les lapins, ragondins, rats et courtilières en grande quantité. La première période toutes les cultures se font manger dans la nuit après la plantation. Le garde chasse instaure un équilibre ou tout le monde arrive à vivre et le travail du sol fait le reste.

D'autres tunnels sont achetés et même une serre double paroi ed 5000m2. Après le terible orage de 1999, tous les tunnels étaient détruits et ils ont vraiment hésité s'ils allaient continuer ou tout arrêter!! Ils décident d'investir encore dans une aytre serre double paroi de 5000m2 afin de remplacer les tunnels. Encore des emprunts pour 10 ans. Des années très durs, car les anciens emprunts n'étaient pas du tout au bour de leur terme.

Après il y a le grossist qui pose le bilan et une grande somme d'argent est perdu! Que faire??! Guillaume décide avec 14 autres maraîchers de monter un SARL de vente: Biogaronne est né. Guillaume en devient le gérant. Un commercial, un comptable et un palettist sont embauchés et ils défendent les agricultuers biologiques de toute leurs forces. Ca marche très fort et actuellement il leur manque très régulièrement de la marchandise pour répondre à la demande qui est en augmentation constante.

Des expérimentation de toutes sortes : de l'ail au champignons, des plants, des melons, tomates, concombres (chauffés), potimarrons, poireau, tomates cerises, poivrons, aubergines, fenouil, choux chinois, carrottes, ... vous le dites, Guillaume l'a fait! Même des fleurs pour la Hollande!!

Jusqu'à là ils ont bien survécu et ont dévelloppé leur exploitation avec de plus en plus de terre. Les voisins qui partent à la retraite sans successeurs vendent leurs terres. Et plus de chevaux impliquent plus de terres!

Actuellement ils ont 1.5ha the serre et tunnels, 4ha de légumes plein champ, et 8ha de prairies.